URGENCE TOITURE418-660-3003

  • Toitures du St-Laurent

    Toitures du St-Laurent

    Toitures du St-Laurent est un couvreur de la région de Québec depuis plus de 25 ans. Ses experts œuvrent dans la rénovation et la construction de toitures résidentielles, commerciales et institutionnelles avec un savoir-faire éprouvé.

    Toitures du St-Laurent est la première division d’Entreprises [...]

    Visiter le siteEn savoir plus

CHRONIQUES

Toit plat - asphalte, membrane élastomère ou terrasse?.

Publié le

Il est peut-être parfois difficile de choisir le bon type de toiture pour votre résidence. Asphalte, membrane élastomère ou toit vert? Il y a des avantages et des inconvénients pour chaque type. La réfection de toiture est très coûteuse alors il faut prendre le temps de bien se renseigner. Il y a quelques points importants à ne pas manquer lors de votre recherche: la composition de la toiture actuelle,­ s’assurer que la structure supportera les nouveaux matériaux ou composition choisis, avec ou sans parapets en périphérie de la toiture, toit-terrasse ou non.

Les membranes multicouches en asphalte ou gravier sont très populaires. Ce produit était anciennement fait avec du goudron et était très durable. Aujourd'hui cette membrane est produite avec de l’asphalte ce qui a diminué sa durabilité. Ce revêtement est également assez lourd et n'est pas conseillé pour toutes les structures. Un de ses défauts les plus importants est que le gravier peut s’accumuler dans les drains.­

Les membranes monocouches existent sous 2 formes : la TPO et l’EPDM. Ces membranes ont l’avantage d’être recyclables. La TPO est composée à la base du vinyle;­ L’EPDM est composée à la base du caoutchouc synthétique. Ce sont des revêtements durables, légers et résistans à la moisissure. L’inconvénient des toitures monocouches EPDM et TPO est qu’elles sont extrêmement fragiles. Elles se perforent facilement et les joints sont fréquemment défaillants.La durée de vie de ce revêtement est d’environ 15 à 30 ans.

La membrane élastomère (bicouche) de 2 couches est de loin le plus performant. En raison de l’utilisation du chalumeau, il est impératif d’avoir un couvreur expérimenté et avec preuves d’assurances.Il existe toutefois une nouvelle technique de pose à froid mais laissons le temps nous dire si ce procédé fera l’affaire. La membrane élastomère est un excellent choix mais il coûte plus cher que les deux premiers présentés ici. Sa durée de vie prolongée qui est de 25 à 40 ans explique bien son prix plus élevé.

Le toit vert, appelé encore toit végétalisé, est une structure écoresponsable puisqu’il peut participer à la diminution de l’effet d’îlot de chaleur. Il réduit aussi la pollution et améliore significativement l’isolation du toit. Si bien fait il peut aider à la réduction marquante de la consommation d’énergie liée au chauffage et à la climatisation. Cependant c’est un choix très coûteux et qui comporte plusieurs contraintes dont il faut tenir compte avant de se lancer. Il est fortement conseillé de faire appel à un ingénieur pour la vérification de la structure, car un toit vert rajoute un poids supplémentaire sur la toiture déjà existante.

Le toit-terrasse est le prédécesseur du toit vert. Introduit au début du siècle dernier, il permet l'utilisation de ce qu'on appelle la quatrième façade du bâtiment et notamment le toit. Si vous envisagez à faire un toit accessible vous devez vous assurer que la réglementation locale et régionale vous permet ce type de toiture. Renseignez-vous auprès du Service de geston du territoire. Ce type de toiture vous permet d'avoir une grande terrasse que vous aménager.